Archives de la catégorie Maman

Pour cet article, je demande aux hommes à l’âme sensible de passer leur chemin … Nous allons évoquer un sujet typiquement féminin et pas toujours très ragoûtant, mais néanmoins concerné par l’écologie.

Qu’est-ce qu’une coupe menstruelle ?

La coupe menstruelle est une coupelle en matière plastique (généralement silicone), terminée par une tige.

Cette coupelle s’insère dans le vagin, où elle recueille le flux sanguin pendant les règles.

La coupe tient dans le vagin grâce à aux muscles de celui-ci et à un léger effet ventouse.

Avantages et inconvénients

Ecologiquement, l’avantage de la coupe menstruelle est indéniable : une coupe a une durée de vie d’environ 10 ans, se lave à l’eau claire.

Une femme utilisant environ 5 tampons ou serviettes par jour, 5 jours par mois, cela fait environ 300 tampons ou serviettes par an, soient 3 000 produits jetés sur 10 ans. L’économie est donc énorme en termes de déchets et de ressources utilisées pour la fabrication.

Economiquement, le gain est aussi très intéressant. Une coupe menstruelle coûte environ 30 euros (pour 10 ans !).

Un tampon (ou une serviette) coûte environ 0,10 cts pièce (pour un produit bas de gamme), soient 300 euros. Le gain est donc de 290 euros sur 10 ans. Ce n’est pas énorme mais c’est mieux que rien.

Autre avantage non négligeable : le confort !

Une coupe est extrèmement confortable : elle n’assèche pas la muqueuse comme les tampons et ne favorise pas les mycoses comme les serviettes hygiéniques (qui maintiennent l’humidité, facteur favorisant des mycoses).

Question commodité : pas besoin d’avoir sur soi des protections d’avance (pas discret quand on a des enfants qui fouillent le sac à main ou un sac qui se renverse 😉 …).

En randonnée, on n’a pas besoin non plus de prévoir une poubelle pour récupérer les protections usagées, ni de les transporter.

De plus, vu sa contenance, il n’est pas nécessaire de vider la coupe aussi souvent qu’on change un tampon ou une serviette.

D’autre part, le sang n’étant pas en contact avec l’air, il n’y a pas d’odeur.

Par rapport à un tampon, la coupe est aussi beaucoup plus hygiénique lorsqu’on va à la place ou à la piscine. Le tampon absorbe l’eau, alors que la coupe non.

La coupe est aussi parfaitement étanche, donc pas de risques de fuite (et donc de taches sur les vêtements).

Par contre, il faut prévoir de se laver les mains avant d’aller aux toilettes … et aussi après, avec notamment le risque d’avoir du sang sur les mains. La coupe doit aussi être rincée à l’eau claire à chaque vidage. Mieux vaut donc avoir accès à des toilettes munis d’un lavabo A L’INTERIEUR, ou alors prévoir une petite bouteille d’eau et/ou un savon sans rinçage pour les mains.

Pour finir, la difficulté tient au fait qu’il faut insérer la coupe dans le vagin et la retirer avec aisance. Au départ, cela peut sembler un peu rebutant, mais on s’y fait en général assez vite, au bout de 2 ou 3 cycles environ. Cela peut même permettre de prendre conscience d’une partie de son corps qu’on connaît souvent assez mal.

 

Pour en savoir plus …